Palmarès des lauréats nationaux
– «création-développement» – par ordre alphabétique
// 1.
DSS est utilisé chez 7 clients du e-commerce, du online et des smart cities pour construire
des applications de rupture, dans les domaines du marketing digital, de l’expérience utilisateur,
de l’optimisation des ventes.
Forte d’une équipe de 9 data scientists et ingénieurs logiciels chevronnés, la start-up vise
à rendre la data science plus accessible et génératrice de valeur. Lauréate de nombreuses
distinctions et concours, elle a été nommée en 2013, entreprise la plus disruptive par l’EBG.
Électronique, traitement du signal & instrumentation
Frédéric DUPONT
Composants de puissance en Nitrure de Gallium pour systèmes de conversion énergétique
de haute performance
La société Exagan a pour objectif d’industrialiser et de vendre des composants
semi-conducteurs, sur la base d’une technologie brevetée de Nitrure de Gallium
sur substrat Silicium, développée au sein de la société Soitec et du CEA-LETI.
Ces nouveaux interrupteurs de puissance permettront de concevoir des systèmes
de conversion de puissance jusqu’à 3 fois plus compacts, 25%moins chers et 99%
d’efficacité système.
De nombreuses applications en bénéficieront : les alimentations de puissance, les systèmes
photovoltaïques, les commandes de moteurs industriels, les véhicules hybrides et électriques,
et l’aéronautique. Exagan vise un marché existant de plus de 3 milliards $.
Les compétences matériau et composant, associées à un partenariat industriel fort,
accélèreront l’adoption de ces produits et le développement d’une position concurrentielle
forte sur cette filière stratégique de l’électronique de puissance.
Numérique, technologies logicielles & communication
Jean-Louis FUCCELLARO
Solution d’analyse prédictive distribuée appliquée à l’internet des objets dans
les environnements big data
Mise enœuvre d’une solution d’analyse prédictive distribuée appliquée à l’internet
des objets dans les environnements big data à base de machines apprenantes et de données
contextuelles (web semantic).
Sélection et qualification des protocoles d’échange d’information et d’algorithmique répartie
puis validation en environnement d’objets connectés (capteurs, sondes applicatives)
à partir de données internes et externes contextualisées.
Portage et optimisation sur systèmes embarqués, avec en particulier un mode
Software-On-Chipset.
31
1...,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30 32,33,34,35,36,37,38,39,40,41,...124